Montfort Nouvelles - Montfort Nouvelles

Aller au contenu

« Renouvellement de la Profession Religieuse et Ouverture de L’annee Academique 2017-2018 au Scolasticat Francophone de Gitega, Burundi »

Montfort Nouvelles
Publié par dans Africa Francophone ·
Tags: NUAFF321
[ES]




 
Le 30 juin 2017 fut la fin de l’année académique 2016-2017 au Grand Séminaire Saint Jean Paul II de Gitega où les Frères scolastiques Montfortains font leurs études théologiques. Cette date marque le début des vacances pour tout le monde dont, certains parmi les frères  étaient en vacances en familles, respectives (en République Démocratique du Congo et au Togo), un groupe de cinq étaient allés en Ouganda (Mbarara), dans une communauté Montfortaine, pour étudier l’anglais et surtout solidifier le lien entre L’Afrique francophone et Anglophone.

Le 12 septembre 2017, fin des vacances et le retour des frères au Scolasticat (Burundi) car le début de la retraite annuelle en vue de renouvellement des vœux était prévu du 18 au 23 septembre avec le Père Effraim ASSOLARI, SMM comme prédicateur. Mais bien avant cette retraite, il y a eu deux jours d’aggiornamento de l’histoire de la Compagnie de Marie par le même prédicateur. Pendant lequel il a expliqué l’histoire du Calvaire de Pontchâteau (1er jour) qui occupe une place important dans la spiritualité Montfortaine et les Evêques que la Compagnie de Marie compte dès sa fondation jusqu’ à nos jours (2ème jour). En titre de rappel la Compagnie de Marie compte 33 Evêques  dont 25 sont morts et 8 sont vivants. Parmi ces derniers il y a 4 qui sont  évêques émérites et 4 qui sont en fonction.

En effet, la deuxième étape qui a suivi ces deux jours d’aggiornamento et très importante, c’est celle de la retraite annuelle en vue du renouvellement des vœux. Voici le thème choisi par le prédicateur : «  Seigneur, susciter les hommes de votre droite ! » (PE 2).

Avant d’entrer dans le vif de ses enseignements, notre prédicateur a exprimé ses sentiments les plus profonds en disant qu’il était heureux d’être avec la communauté du scolasticat de Gitega (Burundi) dans le moment très important de la vie des frères scolastiques : « l’engagement dans notre famille Montfortaine par le renouvellement de la profession religieuse ».

Aussi, a noté  le conférencier ; il  semble que les mots que le père de Montfort utilise pour définir ses missionnaires synthétisent très bien cette expérience. Il prie dans PE :  « Seigneur, suscitez les hommes de votre droite ! » (PE 2). Il cite le Ps 78, 18. Mais qu’est-ce que cela veut dire ? Qu’est-ce que « la droite » dans la Bible ? Qui est « l’homme de la droite » ? Dans la Bible on indique « la droite » comme lieu, c’est un signe de prédilection, d’amour particulier ; le Ps 109 qu’on prie chaque dimanche aux Vêpres le dit clairement : « oracle du Seigneur à mon Seigneur siège à ma droite et je ferai de tes ennemis le marchepied de ton trône ». Il  a souligné  beaucoup d’autres citations en l’occurrence : Mc 16, 19 : « Or le Seigneur Jésus, après leur avoir parlé, fut enlevé au ciel et il s’assit à la droite de Dieu ». C’est l’amour du Père pour le fils, pour son obéissance ! Il lui donne une place, la place à sa droite. Mais « la droite » signifie aussi la main du Seigneur qui opère, qui accomplie des merveilles (Ps 117).

Alors nous, « les hommes de la droite de Dieu », nous avons dans le même temps cette expérience en nous : d’une part l’amour de la droite de Dieu envers nous, ses bienfaits, ses prouesses ; et d’autre part l’engagement à devenir « la droite de Dieu » avec notre vie, avec notre vie missionnaire.

Pour bien mener à bon port ses enseignements, notre prédicateur  a voulu que la démarche de cette semaine se déroule en deux phases : dans les matinées, il s’agissait de la contemplation de l’amour du Seigneur envers chacun de nous en se servant de quelques Préfaces de l’église. C’est ainsi que nous avions parcouru quelques étapes significatives de l’amour du Seigneur envers chacun de nous à travers certaines voies que l’Eglise notre mère nous propose qui sont les sacrements. Pendant les après-midi, il s’agissait de contempler le regard envers la route qu’il faut parcourir pour être comme le père de Montfort  qui nous a voulu, nous a demandés avec larmes et insistance à la sainte Trinité. Avec les images suggestives à travers lesquelles Montfort montre notre portrait, par exemple avoir un œil pour l’aigle qui nous explique notre rapport avec Dieu et notre confrère (RM 80), la miséricorde et la douceur qui doivent caractériser nos rapports interpersonnels (PE 21 et 24), etc.

Ainsi, le samedi, 23 septembre fut le dernier jour de la retraite annuelle par la célébration eucharistique, présidé par le Père Eugenio CUCCHI, Supérieur de la maison,  au cours de laquelle a eu lieu le renouvellement de la profession religieuse des dix frères : Aimé KAMANDA, Péguy NKUMBE, Charles KIPUTSU, Jean- Louis WENZA, Onesphore KUKWIBITATSE, Elisée KAMABALE, Robert NATUTWANE, André ABELE, Ignace MISSINOU et Trésor ESAMPELE.

Par ailleurs, il importe de noter quelques événements très importants qui marquent cette nouvelle année dans notre communauté du scolasticat de Gitega: la communauté sera constituée de 17 membres dont 2 pères formateurs (P. Eugenio CUCCHI, supérieur de la maison et P. Henri ALOTEREMBI, économe), ainsi que 15 frères scolastiques tous de la Délégation Générale de l’Afrique Francophone. Parmi ceux - ci deux en 4ième année de théologie, trois en 3ième année, cinq en 2ième année et cinq vont commencer la 1ère année de théologie. Les cinq derniers sont des nouveaux profès que la communauté accueille cette année en provenance du noviciat de la maison Natale, Montfort su Meu (France).

Un autre événement à noter est le départ du Père Orazio ROSSI dans sa province d’origine (Italie) après avoir terminé sa mission au Burundi pendant trois ans, nous disons grand merci pour son travail abattu, (celui le constructeur du dit scolasticat) ; il est remplacé par le père Henri ALOTEREMBI de la Délégation Générale de l’Afrique Francophone.
 
Pour clore, disons que c’est dans l’ambiance fraternelle que commence cette nouvelle année académique au sein de notre communauté avec joie d’accueillir le père Henri et les 5 nouveaux profès. Que cette année soit pour tout un chacun une année de réussite, d’une bonne collaboration fraternelle et d’une bonne expérience à la suite de notre fondateur ; Saint Louis- Marie Grignon de Montfort.  Que la Vierge Marie mère de la Sagesse marche avec nous.


 
   -Frère Aimé KAMANDA, SMM





--------------------------






Aucun commentaire


Retourner au contenu