Montfort Nouvelles - Montfort Nouvelles

Aller au contenu

Inondation dans la capitale de Madagascar

Montfort Nouvelles
Publié par dans Madagascar · 16 Mars 2015
Tags: NUMAD200

Depuis la fin du mois de Janvier jusqu’à présent, la pluie a continué à inonder la capitale de Madagascar. Et suite à des réalités naturelles, sociales et démographiques de cette ville, cette inondation provoque des effets très difficiles pour la population.

-Inondation : Antananarivo est traversé par le fleuve d’Ikopa, et, suite à l’abondance de  pluie, le fleuve déborde : ainsi, le bas quartier est presque noyé. Les habitations sont noyées et les voies de communications sont quasiment bloquées. Dés lors, les gens doivent quitter leur maison et se précipiter vers un endroit plus élevé. Vis-à-vis de cette réalité, l’Etat et certaines personnes de bonne volonté donnent des tentes pour les sans-abri. Mais cela n’est pas suffisant pour les familles. Ainsi, de nombreuses familles doivent vivre ensemble sous une seule tente. A cause de cette inondation, des maisons et des matériaux sont endommagés, les gens n’ont plus de nourriture, les maladies causées par le manque de nourriture et la pollution commencent à se propager, et on ne peut pas ne pas voir les risques des abus sexuels causés par cette réalité.

-Eboulement : Suite à cette inondation, la partie haute de la ville est aussi gravement touchée : par l’abondance de la pluie, des éboulements ont lieu partout. De nombreuses habitations sont aussi détruites, des maisons sont soumises à des affaissements, des personnes ont trouvé la mort.  Plus près du palais du Roi, six personnes sont mortes en une seule fois. Et jusqu’à maintenant, il y a encore des zones menacées comme Avaratrankatso et toutes les zones en bas du palais du Roi.

-Mission montfortaine : Quant à la mission montfortaine, on est aussi touché par les conséquences de cette inondation : la salle Montfort (salle culturelle des jeunes) et quelque partie du logement du gardien sont aussi touchées par l’éboulement du mur de soutènement du collège de St Gabriel à Antsobolo. Telle est la réalité qui se trouve maintenant à Madagascar. Espérons qu’un jour le soleil réchauffera notre terre et que chaque individu puisse retrouver sa véritable maison avec paix et joie.

-Père Alexandre et les scolastiques de Madagascar


 


----------------------






Aucun commentaire

Retourner au contenu