Montfort Nouvelles - Montfort Nouvelles

Aller au contenu

CANADA: Quatre jubilaires!

Montfort Nouvelles
Publié par dans Canada · 19 Mars 2014
Tags: NUCAN134

[EN] [ES]

Célébration de quatre jubilés d’ordination à Pointe-du-Lac, le 4 mars 2014


Tout au long de l’année se succèdent des fêtes qui rythment et donnent sens à notre vie de croyants. Dans certains pays chrétiens, le 4 mars aura été une journée de célébrations et de festivals qu’on appelle Mardi Gras, une journée qui annonce l’ouverture par le Mercredi des Cendres d’une période de 40 jours de conversion et de pénitence. Pour nous, notre Mardi Gras aura plutôt été une belle célébration d’actions de grâces pour quatre jubilés d’ordination: P. Dorio-Marie Huot, 75ième à l’âge de 100 ans; P. Germain Vincent, 70ième à l’âge de 94 ans; Mgr Gérard-J. Deschamps, 60ième à l’âge de 84 ans et le P. Raoul Deshaies, 50ième à l’âge de 76 ans. La célébration a été présidée par le Père Claude Sigouin, vice-provincial, dans la chapelle du Cénacle St-Pierre, à Trois-Rivières. Comme on le sait, le Cénacle St-Pierre est une infirmerie où 12 de nos confrères âgés, 7 Pères et 5 Frères, sont en résidence avec d’autres religieux, surtout les Pères et Frères de la Fraternité Sacerdotale. Le propriétaire donne la priorité aux religieux mais accueille aussi des laïcs (hommes et femmes) qui acceptent de partager le rythme de vie caractéristique d’une infirmerie religieuse. Le chant d’entrée, animé par M. Antonin Maltais, a donné le ton à la célébration: «L’Esprit de Dieu repose sur moi, l’Esprit de Dieu m’a consacré, l’Esprit de Dieu m’a envoyé proclamer la paix, la -2- joie!!»La Parole de Dieu nous rappela ce passage célèbre des Actes sur la vie des apôtres après l’Ascension: «Alors ils retournèrent du mont des Oliviers à Jérusalem. Arrivés dans la ville, ils montèrent à l’étage de la maison (le cénacle); c’est là qu’ils se tenaient tous (...). D’un seul coeur, ils participaient fidèlement à la prière, avec quelques femmes dont Marie, la mère de Jésus, et avec ses frères» (Actes 1, 12-14). Dans son homélie le Père Sigouin fit ressortir le travail apostolique accompli par chacun des jubilaires. Par des textes de la Prière Embrasée, il montra qu’en tant que montfortains ils sont des personnes choisies par Dieu mais données à Marie. La célébration terminée à la chapelle par le chant de «Magnificat, Magnificat! Mon coeur exulte d’allégresse!»se poursuivit par le partage d’un «cocktail» et un repas avec tous les pensionnaires de la maison. Par solidarité avec nos confrères, le Père Sigouin décida de prolonger son séjour au Cénacle jusqu’au lendemain pour présider la messe du Mercredi des Cendres et ouvrir le Carême avec nos confrères âgés.

-P. Wilfrid Bergeron s.m.m.


 


--------------------






Aucun commentaire

Retourner au contenu