Montfort Nouvelles - Montfort Nouvelles

Aller au contenu

Celebration de Paques a L’heure du Confinement

Montfort Nouvelles
Publié par F. Victor Stagiaire, SMM dans Madagascar · 16 Avril 2020
Tags: NUMAD635
[ES]




MADAGASCAR - Cette année, la célébration de la fête pascale a eu lieu dans une période bien étrange : en pleine pandémie du Covid-19 et du confinement. Les chrétiens ne peuvent plus participer physiquement aux célébrations eucharistiques depuis le 21 Mars 2020, jour où le président de la République avait annoncé le confinement partiel qui est en vigueur jusqu’à maintenant. Les déplacements non indispensables ne sont pas autorisés. Les fidèles avaient été informés qu’ils peuvent se joindre aux liturgies de la semaine sainte et de Pâques, à travers les moyens de communication sociale, comme la télévision, la radio ou les réseaux sociaux.
  
Quant à nous, les deux communautés voisines (la communauté provinciale et celle du postulat) à Andraisoro, nous avons célébré ensemble la fête de Pâques qui a eu une saveur assez particulière (dans la joie et l’espérance). Nous avons eu trois prêtres : le Père Bruno (Provincial), le Père Jean Claude (de la communauté du Sacré Cœur Tamatave, temporairement avec nous, à cause de son contrôle sanitaire) et le Père Philibert (curé de la Paroisse Andraisorao). Les deux communautés s’unissaient pour rehausser la célébration de la passion et de la résurrection du Christ.
 
Le Dimanche des Rameaux, le jour où Jésus arrive à Jérusalem, acclamé par la foule, nous avons été guidés par un des points de l’homélie du Pape François « vivre pour servir », signe d’amour face au drame de la passion.
 
Le Jeudi Saint, le Père Bruno, dans son homélie, a insisté sur le fait que « le Christ s’est fait nourriture, preuve d’amour ultime ». Ainsi, à notre tour, par rapport à notre mission confiée en chacun de nous, « nous devons donner le maximum possible. »
 
Le Vendredi Saint , le jour de la crucifixion, jour de jeûne, et le Samedi Saint, jour de silence et de recueillement, avant la veillée pascale ; nous avons tous été invités, par le Père Jean Claude,  à prendre l’initiative d’approcher  Jésus, comme les trois femmes qui se précipitent à sa tombe,  avec l’espérance du renouveau.
 
Et enfin, le dimanche de Pâques, nous avons eu avec nous, les Sœurs Missionnaires de l’Évangile (associées à la paroisse au niveau pastoral). Dans son homélie, le Père Philibert nous invitait à « être avec le Christ ressuscité. »
 
Il faut signaler que toutes ces célébrations ont été déroulées à la chapelle communautaire. Enfin nous avons rehaussé la fête par le repas fraternel partagé entre les membres de la communauté provinciale et la communauté du postulat.
 
AD JESUM PER MARIAM.
 
 
F. Victor Stagiaire, SMM










Aucun commentaire
Retourner au contenu