Montfort Nouvelles - Montfort Nouvelles

Aller au contenu

L'Eglise ne Parle pas seulement mais Écoute aussi

Montfort Nouvelles
Publié par dans Colombie ·
Tags: NUCOL513
[ES]




COLOMBIE - Le 3 mai 2019, fête de l'exaltation de la Sainte-Croix, en Colombie, nous nous sommes rendus, tôt, à la chapelle pour célébrer l'Eucharistie. Le père provincial de la Colombie, Jorge Enrique a érigé une grande croix, ornée de jolies fleurs et, en procession, nous sommes entrés à l’Eglise, en louant Dieu avec joie. Nous avons compris, du bois de la Croix, le grand amour de Jésus, qui nous invite à sortir de l'égoïsme, à vivre la fraternité et la solidarité avec ceux qui sont proches et éloignés, à nous rapprocher et à être une voix pour les sans-voix.
 
Un délicieux « changua con calao » a renforcé notre énergie pour nous préparer au travail de la journée. Nous sommes allés à l'auditorium où le père Jorge Enrique a officiellement ouvert notre assemblée continentale préparatoire au Synode de l'Amazonie. Ensuite, les différentes délégations se sont présentées en utilisant des symboles caractéristiques de leur culture et de leur identité. Avec créativité et initiative, les délégués ont montré que la danse, la terre, les plantes, les fleurs, les fruits et la « ruana » tissaient la vie de chacun, toujours sous l’accompagnement de la Très Sainte Vierge Marie.
 
Dans un premier temps, nous nous sommes interrogés sur les pratiques, les actions et les expériences dans lesquelles la foi est cultivée.  Nous nous sommes demandés si ces pratiques ou actions sont inspirées de Saint Louis Marie de Montfort.  En petits groupes de trois, nous avons discuté de ces questions et en séance plénière, nous avons conclu que la foi est cultivée à travers quatre éléments :
  • Individualité (culture intérieure, individualité devant Dieu)
  • Communauté (expérience centrale que Jésus nous enseigne à vivre en communauté, la communauté qui transforme la vie des gens et qui affecte la transformation de la société)
  • Soin de la maison commune (souci de la nature)
  • Établissement de nouvelles relations avec Dieu (de la justice aux pauvres et de l'engagement envers la société).
 
Saint Louis Marie de Montfort nous incite à cultiver la foi à travers une expérience de vie simple et dans une merveilleuse harmonie avec Dieu, avec soi-même, avec les autres et avec la nature. Les Filles de la Sagesse nous ont présenté le mouvement Justice, Paix et Intégrité de la Création (JPIC), une expérience de vie à travers laquelle la foi se renouvelle, les engagements du baptême sont assumés et l'appel des pauvres et de la planète est entendu.
 
Dans un second temps, nous avons continué à voir et à entendre le cri de la Terre nourricière qui crie de jour en jour et qui réclame la présence des prêtres, des religieux, des membres des instituts séculiers, des missionnaires et des évangélisateurs pour la défendre, pour témoigner que l’église est présente avec les peuples autochtones, pour les accompagner dans leurs luttes pour la défense de la Terre Mère, dans leurs coutumes, leur culture et leur propre vie.
 
L’Amazonie exige le regard de tous les chrétiens afin qu’ensemble nous puissions garantir le respect de la richesse de la création. Nous reconnaissons que l’Amazonie a son propre visage, une histoire unique et que c’est un défi pour l’Église, que le peuple de Dieu l’accompagne pour qu’elle ait la vie et la vie en abondance.
 
 
Institut Séculier Missionnaires Marie Reine des Cœurs





--------------------




Aucun commentaire


Retourner au contenu