Madagascar Pleure le Décès d’un Vaillant Missionaire

Aller au contenu

Madagascar Pleure le Décès d’un Vaillant Missionaire

Montfort Nouvelles
Publié par Père Bruno RANDRIANASOLO KIKY dans Madagascar · 2 Juillet 2021
Tags: NUMAD712


MADAGASCAR- A la suite du décès du P. Jean JAGU, la vice-province de Madagascar tient à remercier d’abord sa famille d’avoir donné le P. Jean durant ces 57 ans de présence parmi nous ; ensuite la province de France car c’est grâce à elle que nous avons eu les missionnaires français dont le P. Jean. Tous les confrères de Madagascar sont en deuil suite à l’annonce de son décès, vu le grand travail qu’il a fait pour l’entité et le témoignage de vie qu’il nous a donné. Sa présence parmi nous a été précieuse surtout qu’il a été un Ray aman-dReny (ainé) pour nous ; enfin, tous les confrères malagasys qui sont en mission en France comme signe de gratitude envers la province de France que le P. Jean a vraiment félicité.

Le Cardinal Désiré TSARAHAZANA présente aussi ses condoléances à la famille du P. Jean et à la Congrégation montfortaine toute entière. Le Cardinal n’a pas caché son admiration pour le missionnaire et surtout sa reconnaissance pour ce qu’il a fait pour son Diocèse durant tant d’années.

C’est vraiment avec tristesse d’apprendre que notre confrère Jean JAGU a rendu l’âme le 25 Juin 2021. Mais qui est-il ?

Le Père Jean Emile François Marie JAGU est né à Prinquiau, France le 2 Février 1934. Ayant prononcé ses premiers vœux le 08 Septembre 1956, il est arrivé à Madagascar en 1964 et s’est dévoué à la mission montfortaine à Vatomandry, Ilaka-Est, Antanambao Manampotsy, Brickaville et Salazamay Toamasina. Pour tous ceux qui le connaissent, il est difficile de ne pas le qualifier être un apôtre infatigable selon le désir de Saint Louis-Marie de Montfort. Certes, il l’est vraiment, vu son zèle apostolique. Cela est attesté par les tournées qu’il effectuait jusqu’aux zones les plus enclavées du Diocèse de Toamasina. Qu’il fait beau ou qu’il pleut, cela n’empêche point ce vaillant missionnaire de visiter les communautés chrétiennes de son District d’autant plus que l’on sait que la région est de climat tropical humide et fortement cyclonique.

Même au terme de ses 82 ans, le prêtre randonneur continuait encore à aller chez les siens. Voilà pourquoi nombreux sont ceux et celles qui ont été édifié(e)s par son esprit missionnaire. En outre, le P. Jean JAGU aime faire rigoler ses prochains. Tant de confrères qui ont vécu à ses côtés témoignent de la bonne ambiance au sein de la communauté où il était. C’est aussi un homme de paix que de douceur. Il est une figure morale incontestable pour les chrétiens auprès de qui il passait. On ne peut pas oublier non plus sa préférence remarquable pour les pauvres. D’ailleurs, nul ne peut nier son amour grandiose pour l’Ile.  S’étant adhéré à la culture malgache, il souhaitait même qu’il soit décédé et enterré à Madagascar. C’était son désir profond.

L’année dernière, il était parti pour se faire soigner en France, suite à une maladie qui l’usait. Malheureusement, son retour à Madagascar avait dû être ajourné à cause de la pandémie. Et bien, il est trépassé à Cholet : le Bon Dieu a voulu que cela soit ainsi. On peut affirmer sans ambages qu’un héraut de l’Evangile nous a quittés. Oui, le chemin du P. Jean a pris fin mais le nôtre continue à sa suite. Paix à son âme.
                                                              
 
Père Bruno RANDRIANASOLO KIKY,
 Supérieur de la vice-province
 et tous les confrères de Madagascar








0
critiques
Retourner au contenu