Montfort Nouvelles - Montfort Nouvelles

Aller au contenu

Montfort_EurHope20 : Entretien avec le Supérieur général sur l'année continentale

Montfort Nouvelles
Publié par dans Rome · 10 Février 2020
Tags: NUGEN624
[EN]  [IT]
 
ROME - A l'occasion du lancement de l'année continentale dédiée à l'Europe qui s'est déroulé à Rome du 30 janvier au 1er février 2020, nous avons interviewé le Père Luiz STEFANI, supérieur général sur le sens et les événements de cette année voulue par l'administration générale.
 
Quel est l'objectif de cette année continentale européenne ?
L'année continentale "Montfort_EurHope20", est un temps fort avec trois objectifs : faire le point sur la présence des missionnaires montfortains sur le continent, renforcer le sens d'appartenance et d'unité, retracer les perspectives missionnaires pour l'avenir. Cette année, tous les membres de la Compagnie di Marie, à partir de l'Administration générale, sont invités à se mettre à l’écoute pour aider les confrères et laïcs montfortains qui vivent et travaillent en Europe à être fidèles au charisme montfortain d'aujourd'hui.
 
Pourquoi le titre Montfort_EurHope20 ?
Au cours de ces deux premières années de notre mandat et pendant les consultations préparatoires des différentes entités, nous avons remarqué que des phénomènes tels que l'âge avancée, la diminution des confrères, le pessimisme, la fermeture et le matérialisme sont le lot de nos communautés en Europe. Ces phénomènes sont partagés avec de nombreux frères et sœurs qui vivent sur ce continent. La vertu d’Espérance aide à détecter les signes de la bénédiction de Dieu qui appelle à le servir et à lui faire confiance dans des situations difficiles, comme ont su le faire saint Louis-Marie de Montfort, bienheureuse Marie-Louise de Jésus et beaucoup de frères et sœurs qui nous ont précédés dans la foi. Comme je l'ai écrit dans la circulaire d'annonce de l'année le 2 décembre dernier, l’année 2020 veut être pour les Montfortains d'Europe « un temps d’Espérance renouvelée ».
 
En quoi consiste ce lancement de l'année ?
À l'occasion de l'anniversaire de la naissance du Fondateur, nous avons convoqué les supérieurs des entités de l'Europe à Rome, où la rencontre avec le Pape a donné à Montfort la vision de sa mission. "Clémente XI - écrit Joseph Grandet - lui a donné la qualité de missionnaire apostolique, et il lui a surtout conseillé de bien enseigner la doctrine chrétienne aux peuples et aux enfants, et de renouveler partout l'esprit du christianisme en renouvelant les promesses du baptême ». Ce lancement est donc un événement symbolique pour une nouvelle naissance de la mission montfortaine en Europe.
 
Comment s'est déroulé cet événement ?
Je voudrais le résumer en trois mots : écoute, prière, envoi. 1) L'écoute. Les confrères ont été accueillis à la maison générale dans une ambiance de fête et d'écoute. Chacun d'eux a pu exprimer ses espoirs, ses préoccupations et ses suggestions sur la façon de vivre cette année, où chaque entité accueillera la visite canonique de l'administration générale. 2) Prière. Chaque mission de Montfort a été précédée et accompagnée de nombreuses prières. Au cours de ces deux jours, nous avons eu la joie de prier ensemble pour les bons fruits de nos visites en Europe, en confiant la présence et la mission montfortaine d’Europe à Marie, Mère de l’Espérance. 3) Envoi. L'envoi missionnaire avec la recommandation de diffuser le calendrier des visites du Conseil général en Europe, a pour but d'impliquer tout le monde dans ce mouvement de renouveau.
 
Qu'attend le successeur de Saint-Louis-Marie de cette année continentale ?
Je m'attends à rencontrer et à mieux connaître tous les confrères d'Europe et à grandir avec eux dans la vertu de l'espérance. Je compte aider les confrères à renforcer la joie de faire partie d'une Congrégation qui a la vocation d'être sans frontières et qui peut élargir son champ missionnaire.
 
Un message à la Famille Montfortaine à l'occasion de ce lancement d’année continentale européenne ?
Veuillez nous accompagner cette année avec beaucoup de prière et, comme nous l'a dit le pape François, "ne nous laissons pas voler de l'espérance" (Evangelii Gaudium, 86).
 
 
SMM Communications










Aucun commentaire

Retourner au contenu