Montfort Nouvelles - Montfort Nouvelles

Aller au contenu

Montfort_EurHope20 : réunion des « Frères d'Europe »

Montfort Nouvelles
Publié par SMM Communications dans Rome · 13 Février 2020
Tags: NUGEN625
[EN]  [ES]  [IT]



 
ROME - Parmi les initiatives de l'année continentale européenne, la réunion des "Frères d'Europe" s'est tenue à Rome. Le Père Marco Pasinato, assistant général en charge de l'Europe, nous parle du sens et du développement de cet événement.
 
Parlez-nous de cette initiative ?
L'Europe est le continent avec le plus grand nombre de frères montfortains. Ainsi, à partir de l'année consacrée au continent européen, l'administration générale a voulu honorer cette vocation spécifique au sein de la SMM, en reconnaissant son importance pour l'histoire et la mission montfortaine. Dans Montfort_EurHope20, nos chers frères ne devaient pas manquer ! Après avoir donc consulté les entités et l'avis des frères, les frères coadjuteurs suivants ont accepté l’invitation : Anthony HANLY de GB / I, Daniel BUSNEL de France, Fabio GAIANI pour l'Italie, Jan LATHOUWERS pour la Hollande, Johannes BOSSMANN de Allemagne et Karlos De MAEGD de la Belgique.
 
Comment s'est déroulée la rencontre ?
La rencontre a eu quatre temps forts. 1) Tout d'abord, l'accueil et la présentation des frères qui sont venus à la maison générale avec leurs supérieurs respectifs. 2) Puis lors d'une réunion en présence des membres du conseil général, les six frères coadjuteurs ont partagé leur vocation et leur mission. 3) Un troisième moment a été la visite des archives de la maison générale avec l’exposition des manuscrits du fondateur, y compris les cantiques utilisés par le frère Mathurin Rangeard. 4) La rencontre s'est terminée par le pèlerinage sur les pas de Montfort à Rome. Un livret contenant tout d'abord une historique, éditée par le Père Efrem ASSOLARI, sur "Le Frère Mathurin, premier disciple de Montfort" puis le témoignage écrit des six frères peut être téléchargée sur le Site de la congrégation.
 
Quel message lance cet événement ?
Le premier événement de l'année continentale donne de la visibilité aux frères coadjuteurs, comme une vocation à redécouvrir dans notre congrégation. Leur présence ramène à l'essence de notre vocation et de notre mission : la relation fraternelle avec Jésus et parmi nous.
 
Comment cela rejoint notre tradition montfortaine ?
Dans la vie de notre fondateur, nous trouvons de nombreux épisodes dans lesquels il montre de l'estime, de la vénération et de l'amitié envers ses frères. Dans la règle manuscrite, il réitère que la mission montfortaine ne peut être séparée du service avant tout du frère catéchiste, le qualifiant de "le plus important de la mission" (cf. RM 79). Mais il y a plus ...
 
C'est-à-dire ?
Dans l'épisode, plein d’humour, dans lequel Montfort à son frère Joseph Grignion, un prêtre dominicain, l'appelant "frère" et provoquant la réaction ressentie de ce dernier pour ne pas l'avoir appelé "père", notre Fondateur montre qu'il est un précurseur dans la lutte contre tout cléricalisme dans l'église et source d’inspiration pour nous, Montfortains d’aujourd’hui.
 
Que faire pour mieux connaitre, apprécier et promouvoir la vocation du frère dans l’Église ?
D’abord nous pourrions lire le document de la Congrégation pour les Instituts de vie Consacrée et les sociétés de vie apostolique, « L’identité et la mission du frère dans l’Église. Vous êtes tous frères (Mt 23,4) ». Ensuite, comme Montfort n'a pas hésité à appeler beaucoup de monde pour le suivre et qu'il n'était pas découragé que seuls quelques-uns aient persévéré, nous ne devons pas hésiter à proposer la vocation montfortaine aujourd'hui. C'est la mission qui en a besoin !
 
 
SMM Communications










Aucun commentaire
Retourner au contenu