P. VALENTINI: Deux publications sur les Evangiles de l’enfance de Jésus - Montfort News - Montfort News

Aller au contenu

P. VALENTINI: Deux publications sur les Evangiles de l’enfance de Jésus

Montfort News
Publié par dans Italie ·
Tags: NUITA374
[EN]  [ES]




 
ROME, Italy - Le 19 janvier 2018 près de la Faculté pontificale « Marianum » à Rome a eu lieu la présentation des deux volumes du père Alberto VALENTINI sur les évangiles de l’enfance de Jésus publiés par les « Edizioni Dehoniane di Bologna »: 1) Vangelo d’infanzia secondo Matteo, 2013; 2) Vangelo d’Infanzia secondo Luca, 2017.  Les deux volumes sont une relecture pascale des origines de Jésus. Un « unicum » dans le panorama biblique italien.
 
 
Notre confrère VALENTINI, bibliste, après avoir décroché son doctorat en sciences bibliques à l’institut « Biblicum » de Rome en 1983, avait publié sa thèse avec le titre de « Il Magnificat.  Genere letterario struttura e esegesi ». Ensuite il est l’auteur d’autres publications comme « Maria, secondo le scritture. Figlia di Sion e Madre » et beaucoup d’articles. Mais surtout il a une longue carrière d’enseignant dans les universités pontificales de Rome.
 
 
Le recteur de la Faculté Denis KULANDAISAMY a salué la longue collaboration d’enseignement du père Valentini à la faculté « Marianum ». Il l’a présenté comme personne aimable, enseignant apprécié et amis des étudiants. La présentation de deux volumes a été faite par les proff. Germano SCAGLIONI ofm et Salvatore PERELLA sm et le père Alfio FILIPPI, directeur émérite des éditions dehoniennes (EDB).
 
 
Le bibliste Germano SCAGLIONI débutait en expliquant que même si la première prédication chrétienne était concentrée su le kérygme, la question des origines de Jésus demeurait vivante toujours à la lumière de la résurrection. Les évangiles de l’enfance sont un témoignage au Christ à partir du mystère pascal. Ils sont des anticipations de la symphonie évangélique. Ils sont des textes importants à relire à la lumière du mystère pascale. A ce propos le travail du père Valentini a été accueilli comme « érudit, équilibré, compréhensible ».
 
 
Le théologien Salvatore PERELLA sm, a présenté les aspects mariologiques des travaux du père Valentini. Il loue l’effort théologique que Marie ne soit pas en contradiction avec le centre de la foi. Le thème est très délicat et s’occupe des origines de Jésus Christ, fruit d’une lecture de la foi. Le père Valentini montre que évangiles de l’enfance ont leur valeur historique « substantielle». Il affirme la centralité de la sotériologie du message de Luc. « Merci père Valentini, - terminait le théologien -  car tu nous as donné les instruments fondamentaux pour donner dignité à Marie dans « l’évènement Christ » dont parlent les Ecritures ».
 
 
Le père Alfio FILIPPI a souligné la valeur éditoriale des ces deux volumes bibliques. En étant le premier qui a lu tous les bouquins du père Alberto il en est devenu l’ami. « Evangiles d’enfance » plus que de l’enfance : un choix à découvrir. Loué pour sa professionnalité à l’approfondirent, le père Valentini a été fidèle à la méthode historique-critique avec finalité théologiques.  Il a présenté une mariologie centrée sur la christologie. Dans sa carrière d’écrivain on pourrait dire que le père Valentini a écrit un seul livre en 4 volumes. Deux qualités des ces deux volumes : ils sont une fondation théologique à la mariologie ; ils montrent une théologie mariale bien enracinée dans les Ecritures.
 
 
Enfin le père Alberto VALENTINI a pris la parole pour remercier et parler de ces « joyeux » du Nouveau Testament, des véritables chef d’œuvre : les récits de l’enfance. Les dernières frontières à franchir dans les études bibliques sont justement les évangiles de l’enfance de Jésus. Le défi a été de les unifier avec le reste de l’oeuvre lucanienne. A propos de la valeur historique des récits le père Valentini utilise une image : il n’y aurait pas la célébration sans les faits, mais la célébration est plus grande des faits. Et la célébration se trouve dans les textes tels que nous les avons aujourd’hui. Le centre de ces récits c’est Jésus, mais Marie a une place particulière, soulignée dans les textes bibliques par l’expression « l’enfant et sa mère ». C’est par Jésus qu’on va à Marie, c’est lui qui lui donne toute sa gloire. Il termine en citant Montfort : « Voulez vous regarder Marie ? Regardez de qui elle est mère »
 
 
A la présentation, une belle présence montfortaine de la maison générale et de la communauté de Via Romagne a entouré notre confrère de soutien et d’admiration. Les deux publications sont le fruit mûr des années de dévouement sérieux  à l’approfondirent biblique,  d’enseignement de la mariologie et de prédication passionnée de la bonne nouvelle.





-------------------------





1 Commentaire
Luizinho
2018-05-15 21:13:27
Auguri p. Valentini. Che il Signore ti conceda ancora tanta sapienza per continuare nella produzione Biblica e teologica.
P. Luizinho


Retourner au contenu