« CalvairEvangélisation » : il y a du Nouveau à Pontchâteau

Aller au contenu

« CalvairEvangélisation » : il y a du Nouveau à Pontchâteau

Montfort Nouvelles
Publié par P. Marco PASINATO, SMM dans France · 8 Novembre 2021
Tags: NUFRA759
[EN]



 
PONTCHÂTEAU, France - Le bicentenaire du relèvement du Calvaire de Pontchâteau et de la chapelle au pied du Calvaire a offert aux pèlerins convenus le dimanche 26 septembre 2021 l’occasion d’apprécier les travaux réalisés et les nouvelles initiatives d’animation du site.
 
À la suite de saint Louis-Marie de Montfort, et prenant le relais de l’abbé François Gouray, depuis 1865, les Missionnaires Montfortains animent ce lieu de pèlerinage. Grace au p. Santino et la nouvelle communauté internationale, ils ont motivé les Filles de la Sagesse et les Frères de saint Gabriel à s’investir. Les semaines qui précédaient le 26 septembre on pouvait percevoir ce nouvel élan dans le dévouement des bénévoles provenant d’alentour et même d’Italie, en train de finaliser l’entretien, la déco et les travaux du site. Oui, la Famille Montfortaine s’est mise à disposition d’un projet missionnaire qui englobe au même temps le Calvaire et la paroisse « Sainte Croix de Montfort » à Pontchâteau.
 
Pour cette raison le 26 septembre, dimanche de rentrée pastorale, a vu la présence de l’évêque de Nantes, Mgr Laurent PERCEROU, qui a présidé la Messe d’installation du p. Santino BREMBILLA comme d’Administrateur paroissial « ad intérim », mais aussi a béni les travaux. Le déroulement de la journée a vu d’abord un rassemblement dans Chapelle du Rosaire pour la bénédiction d’une série de 15 tableaux bibliques (2,80x2,30 mt) de l’artiste Anne MANDEVILLE, avec le titre « un peuple en marche », installés dans la chapelle.
 
En se dirigeant en procession vers la célébration eucharistique on a fait une halte à la « maison de Nazareth » réaménagée en petite chapelle pour l’Adoration et le sacrement du pardon. La Messe est célébrée dans la salle du Temple complètement rénovée, avec un grand concours de peuple et notre Supérieur général parmi les concélébrants. Les provinciaux des trois congrégations montfortaines en France ont accompagné leurs respectives communautés qui supporterons le p. Santino dans ses charges de curé et de Supérieur de la communauté du Calvaire. Dans son homélie l’évêque souhaite que ce Calvaire de Pontchâteau devienne lieu de l’Esperance pour tous ceux qui le fréquentent : pèlerins, touristes et visiteurs. En tant qu’évêque de Nantes il se réjouit des projets portés par la Famille Montfortaine pour faire rayonner ce lieu, parce que « nous n’avons jamais eu autant besoin d’un tel lieu pour accueillir tous ceux qui peinent et souffrent dans le chemin de la vie ». Enfin – en utilisant l’image d’un navire – l’évêque confie au nouveau pasteur et à la Famille Montfortaine la mission d’ouvrir les cœurs au vent de l’Esprit Saint en indiquant l’horizon du service, du don de soi et de la fraternité à la suite du Christ : « Le père Santino, en tant que pasteur-missionnaire ne doit pas se contenter d’organiser la vie à l’intérieur du bateau, mais il doit indiquer le vaste océan du monde comme lieu même de la mission ». Après la Messe, les célébrants et la foule se sont rendu en cortège devant la chapelle au pied du Calvaire en présence des élus pour bénir les travaux réalisés en collaboration avec la municipalité : le dallage et l’éclairage devant la chapelle, le nouvel emplacement de la statue du père de Montfort, le nettoyage du tombeau de l’Abbé F. Gouray (1787 – 1857) couvert d’une plaque en métal.
 
L’après-midi l’historien André MARTIN, auteur du livre “Figure du bon prêtre au XIX siècle – François Gouray », a aidé à découvrir la figure et le dynamisme de ce curé de Pontchâteau pendant quarante ans et ses travaux au Calvaire. En sortant de la salle du Temple on s’aperçoit que les locaux de l’ancienne hôtellerie sont devenus une maison du « Village saint Joseph », association qui accueille des hommes et des femmes en souffrance pour un séjour de soutien et de partage de 6 à 24 mois pour leur permettre de redevenir acteur de leur vie, en lien avec l'héritage de souci des pauvres laissé par le Père de Montfort.
 
Les réactions des pèlerins, des paroissiens et des visiteurs font écho au Cantique 113 de notre saint Fondateur : « Oh, qu’en ce lieu l’on verra de merveilles ! En effet, le projet de la Famille Montfortaine de prendre en charge l’animation du Calvaire et de la Paroisse est porteur d’espoir pour l’église locale et une réponse au défi de la nouvelle évangélisation. Une devise pour résumer tout cela pourrait être « CalvairEvangélisation » où le « E » au milieu rappelle le mot « Ensemble », attitude essentielle pour ce travail d’évangélisation.
 
 
P. Marco PASINATO, SMM










0
critiques
Retourner au contenu