Gabriel DESHAYES semeur de vie : 300 pèlerins fêtent son arrivée à St-Laurent voici 200 ans

Aller au contenu

Gabriel DESHAYES semeur de vie : 300 pèlerins fêtent son arrivée à St-Laurent voici 200 ans

Montfort Nouvelles
Publié par Frères de Ploërmel dans France · 28 Octobre 2021
Tags: NUFRA756
[EN]  [ES]



 
SAINT-LAURENT-SUR-SEVRE, France - « Que veux-tu que je fasse pour toi ? » Ce fut le fil rouge de la vie de Gabriel Deshayes infatigable fondateur de congrégations et d’œuvres éducatives, sanitaires et sociales. 200 ans après son arrivée à St-Laurent-sur Sèvre en 1821, ses nombreux héritiers ont vécu dimanche 24 octobre 2021 en la Basilique St-Louis Grignion de Montfort une journée radieuse par la météo et lumineuse par la joie partagée. Célébration, forum avec témoignages de missionnaires, lancement officiel de l’Album Gabriel Deshayes, avant un envoi symbolique ont jalonné ce rendez-vous de mémoire et pleinement tourné vers l’avenir en ce dimanche mondial des missions. Les religieux-religieuses et laïcs de 5 congrégations – Sœurs de l’Instruction Chrétienne, Saint-Gildas-des-Bois, Frères de l’Instruction Chrétienne – La Mennais, Ploërmel, Missionnaires Montfortains, Pères et Frères de la Compagnie de Marie, Filles de la Sagesse et Frères de Saint-Gabriel- totalisant une présence dans 70 pays étaient entourés également des membres de l’Association des Amis Gabriel Deshayes et du réseau de la pastorale des sourds du Morbihan et de Loire-Atlantique. Récit d’une journée marquée aussi par la mémoire du P. Olivier Maire.
 
« Pour moi, autant le dire, Gabriel Deshayes ce fut une découverte ! » Plusieurs participants à la rencontre ce dimanche ont d’emblée affiché la couleur. Oui le récit de l’action du Père Deshayes à St-Laurent et au service de congrégations fut une surprise pour bon nombre, de même que ses multiples actions auprès des nécessiteux, personnes sans emploi, prisonniers, sans oublier les malentendants et déficients sensoriels. La vie du Père Deshayes fut assez peu commentée dans les maisons de formation des congrégations et les travaux historiques n’avaient pas produit autant de fruits.
 
Petit rappel. Le 17 janvier 1821, Gabriel Deshayes est élu Supérieur général de la Famille Montfortaine à Saint-Laurent-sur-Sèvre. Durant ses 20 ans de présence à St-Laurent de 1821 à 1841, il est celui qui manage, développe, donne un élan sans égal aux Pères et Frères de la Compagnie de Marie dits Montfortains, aux Filles de la Sagesse et aux Frères de Saint-Gabriel. Né en Bretagne à Beignon en 1767, il s’intéresse très tôt aux réalités qui l’entourent. Il sera prêtre. Il veut répondre aux difficultés constatées dans les familles : le manque de travail, les difficultés d’éducation des enfants et l’absence de vie spirituelle.
 
Durant 50 ans aussi: Il innove en lançant des chantiers et des activités sociales avec des demandeurs d’emploi et des prisonniers, il est pionnier avec les sourds.  Il fonde des équipes d’enseignants -religieux et religieuses- dans de nouvelles congrégations.  Il s’investi dans une gestion du patrimoine au service de projets éducatifs, sanitaires, sociaux, spirituels. Il regarde, il écoute. Et il cherche des appuis, de l’aide, des partenaires.  Il fait des alliances à contre-courant des usages et met en route, mobilise…
 
Un géant de la compassion
La célébration paroissiale à la Basilique a été marquée par la forte présence des Pères Montfortains, de nombreux concélébrants, plusieurs diacres et la chorale et le chœur Pasto. Dans son homélie, le Père Marco Pasinato, assistant général des Missionnaires Montfortains a mis en avant la compassion du Père Deshayes.
 
« Pourquoi Gabriel Deshayes est-il arrivé à Saint-Laurent-sur-Sèvre ? Oui, nous connaissons les circonstances historiques, et même sa réponse : « Je vais à saint Laurent pour continuer l’œuvre du père de Montfort », mais à l’origine de cette affinité avec le Père de Montfort, il y eut une rencontre avec le Christ, rencontre qui a eu lieu le jour de son baptême, le 6 décembre 1767 dans l’église de Beignon -jour même de sa naissance -. Cette rencontre a fait résonner tout au long de sa vie la même invitation de l’évangile d’aujourd’hui : « Confiance, lève-toi, il t’appelle ! » C’est un appel à ne pas baisser les bras face aux misères de son temps, mais à vivre à son tour avec confiance la même compassion, appel qui a toujours trouvé en GD une réponse enthousiaste, généreuse et formidable !
 
Confiance, lève-toi, il t’appelle ! Voici la plus belle des consignes de Gabriel Deshayes, ainsi que de saint Louis-Marie de Montfort, de Marie-Louise de Jésus et du Marquis de Magnan à chaque fois que nous reviendrons à st Laurent-sur-Sèvre, a conclu le P. Pasinato, à chaque fois que nous mettrons les pieds en cette Basilique pour y trouver inspiration et lumière ».
 
Le Père Olivier Maire, décédé en août dernier, postulateur de Gabriel Deshayes avait présenté en 2018, lors de deux journées Deshayes, l’action de ce dernier à St-Laurent entre 1821 et 1841. Ce dimanche, cet apport a donné lieu à la présentation d’un montage audio-visuel, présenté par F. Claude Launay et Sr Bernadette Coche.
 
Un arbre pour des milliers d’oiseaux
Lors du forum sur : « Etre missionnaire aujourd’hui : quel sens et quels défis ? » le public a vibré aux nombreux témoignages de Mme Audrey LEMARQUAND, salariée en maison de retraite, malentendante, résidant à Nantes, Soeur Pierrette BWANBA, conseillère générale des Filles de la Sagesse, d’origine Congolaise, actuellement à Paris, P. Willi SELMAN,  prêtre, originaire d’Indonésie, membre de l’équipe des Montfortains du sanctuaire de Pontchâteau, Frère Michel KIENTEGA, Frère de St-Gabriel, de nationalité burkinabé, en formation à Angers et M. Eric JOYEAU, professeur de philosophie au Lycée St Gabriel à St-Laurent-sur-Sèvre.
 
Chaque invité a présenté un objet symbolisant la mission à ses yeux aujourd’hui : la photo d’un pont, une statuette d’une femme du Congo, des cadeaux échangés lors de rencontres internationales, une photo montrant des sourires entre générations, un instrument traditionnel de musique indonésien.
 
A partir de leur itinéraire de vie et de leur histoire personnelle les intervenants ont partagé leur témoignage sensible. Ils touchent, interpellent, font bouger. Les faits vécus avec des femmes au Congo RDC, dans des classes au Burkina Faso ou à St-Laurent-sur-Sèvre, la présence auprès de jeunes en Indonésie ou d’anciens dans une maison de retraite : autant de situations décrites avec cœur et passion par les témoins.
 
Ils racontent aussi leurs appuis, leurs ressources face à des difficultés : pour certains une relation à Dieu qui fait confiance et la prière qui donne force, pour d’autres la vie en communauté ou en famille, des contacts et relations…
 
Sr Pierrette Bwanba cite à plusieurs reprises ce proverbe congolais qui décrit bien à ses yeux la figure du Père Deshayes : « Dans un grand arbre viennent se poser et s’abriter des milliers d’oiseaux ».
 
Être héritiers de l’esprit de Gabriel Deshayes ? Valérie Théaud, descendante de la famille de Gabriel Deshayes à la 7ème génération a raconté avec force et sensibilité combien elle est touchée par cette proximité avec cette figure. « L’action de notre aïeul n’est pas prête de s’éteindre, grâce à ces femmes et à ces hommes qui suivent ses pas, depuis deux siècles. Nous en sommes fiers et nous pouvons en rendre grâce à Dieu, tous les jours. »
 
Un Album pour raconter Gabriel Deshayes
Nouveau ! 5 parties + 72 pages + 200 photos. Titre : « Gabriel Deshayes. Semeur de vie ». Voici les contenus de l’Album : Mon carnet de bord : Gabriel Deshayes se raconte ; Homme d’action et coach : 6 points de management inspirés par lui ; Fondateur infatigable : Tour d’horizon des congrégations et œuvres ; Guide spirituel : 7 jours avec Gabriel Deshayes ; Un esprit pour aujourd’hui : des repères pratiques pour aller plus loin.
 
Envoi symbolique : une fontaine aux dimensions du monde
Autre moment symbolique. Les participants ont quitté la Basilique pour se rendre à l’espace mémoriel sur l’esplanade des Frères de St-Gabriel. Autour de la fontaine devenue jaillissante au moment de l’envoi et de la bénédiction, le P. Paulin RAMANANDRAIBE, recteur de la Basilique, a invité les 5 congrégations et 2 associations à poursuivre leur mission dans le monde et leur a remis un buste en terre cuite de Gabriel Deshayes.
 
 
Frères de Ploërmel










0
critiques
Retourner au contenu