Première profession en Haïti

Aller au contenu

Première profession en Haïti

Montfort Nouvelles
Publié par F. Ekenley JEAN-NOËL, SMM dans Haiti · 13 Octobre 2022
Tags: NUHAI910
[EN]  [ES]



 
HAÏTI - La vocation à la vie religieuse se fait de plus en plus rare dans notre monde d’aujourd’hui. Les jeunes, préoccupés par les questions de survie dans une société en effervescence constante et les doutes qui en découlent, ont peur de s’engager dans ce mode de vie basée essentiellement sur la foi et la confiance dans le Seigneur. Mais tout n’est pas fini. L’Esprit souffle encore et arrive à toucher des cœurs pour les préparer et les envoyer dans la vigne du Seigneur. La province montfortaine d’Haïti a encore le privilège d’accueillir des jeunes qui viennent frapper à sa porte dans le but de répondre à leur vocation au sein de la congrégation. Nous rendons grâce à Dieu ! En effet, le vendredi 7 octobre 2022, en la fête de Notre-Dame du Rosaire, sept nouveaux frères ont prononcé pour la première fois les vœux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance, devenant ainsi membres de notre grande et belle famille.
 
Le 1e octobre 2021, un groupe de sept jeunes ont entamé leur noviciat avec l’accompagnement du révérend père Prophy Prophète, maitre des novices. Après une année marquée par beaucoup d’évènement sur le plan national, le temps du noviciat arriva à son terme  et les sept ont décidé de dire « oui », leur « oui » a été approuvé par le supérieur provincial, Jean Jaques Saint-Louis, et son conseil. La date qui a été retenue pour la première profession de nos frères était le vendredi 7 octobre 2022. Comme souvent ces derniers jours en Haïti, il y avait beaucoup d’incertitudes dues aux différentes turbulences qui s’installent dans le pays depuis plusieurs semaines. Les routes sont encore bloquées, les tentatives de pillage s’intensifient, les bandits font de plus en plus la loi partout dans le pays notamment dans la zone métropolitaine, des situations mettaient en doute la réalisation de quelle que soit l’activité d’envergure. Mais la Providence intervient toujours.
 
Le jour arrivé, la chapelle du scolasticat était prête à accueillir l’évènement. Mais le supérieur provincial, dans l’impossibilité de trouver passage, était contraint de déléguer le révérend père Lanès Phanor, recteur du  scolasticat, pour recevoir les vœux des (futurs) profès. Et, c’est le père Lanès qui a présidé la cérémonie accompagné du maitre des novices et de trois autres confrères qui missionnent dans la région. L’assistance était composée des scolastiques, des novices, des fidèles de la chapelle et de quelques membres des familles des profès (ceux qui habitent dans la zone même). La célébration a commencé à 9h du matin dans un climat assez paisible avec les chants d’une chorale bien orchestrée. Le père Lanès, dans son homélie, a retenu trois conseils fondamentaux pour les nouveaux profès : vivre dans la proximité avec le Christ, être des religieux joyeux et vivre dans la fidélité à son engagement. Et tout cela doit se faire à l’école de Marie, elle qui s’est consacrée dans la proximité avec son Seigneur, dans la joie et dans la fidélité. D’un air convaincu et motivé, les frères Fritz Monjoie, Carl-Henz Jean-Jacques, Jean-Ely Isaac, Céclerson Blanc, Phiguerson Legrand Honora, Claude Paul et Peterson Damier ont prononcé les vœux selon les constitutions des missionnaires de la Compagnie de Marie pour un an. Il est à souligner que l’aspect joyeux de ce grand évènement a été contrarié par le décès du père du frère Carl-Henz Jean-Jacques, l’un des profès, quelques jours avant.
 
La congrégation, spécialement la province d’Haïti, est heureuse d’accueillir dans son sein ses sept nouveaux membres qui vont se rendre au scolasticat pour continuer leur formation initiale à travers les études philosophiques et théologiques. Les nouveaux profès comptent sur la prière de toute la famille montfortaine pour pouvoir continuer à vivre leur consécration dans la proximité avec le Christ, la joie et la fidélité. Si les nombreux épisodes de « pays lock » en Haïti nous empêchent de circuler sur les routes humaines, les voies du Seigneur restent et demeurent accessibles, et il veut nous tenir par la main pour faire route avec nous. Faisons-lui confiance !
 
 
F. Ekenley JEAN-NOËL, SMM










0
critiques
Retourner au contenu