Un foyer pour les enfants en situation difficile

Aller au contenu

Un foyer pour les enfants en situation difficile

Montfort Nouvelles
Publié par Alessandro Cartisano dans Italie · 1 Juin 2022
Tags: NUITA861
[EN]  [ES]



 
REGGIO CALABRE, Italie - "Casa di Benedetta" représente le plus grand rêve devenu réalité de l'Association Abakhi. Le projet démarre exclusivement grâce à la concession par les Pères Monfortains de Reggio Calabre d'un immeuble au sein de leur propriété, située au cœur de la ville.
 
Avec un bail gratuit, depuis 2017, le travail effectué en économie a commencé et avec la pleine implication des bénévoles et des groupes. A partir de ce moment l'idée ambitieuse de pouvoir offrir un foyer et un environnement familial, stimulant et sain aux enfants et adolescents en difficulté est née et a commencé à prendre forme. Un lieu où les mineurs, éloignés de leur famille d'origine en raison de divers problèmes (socio-éducatifs-économiques), peuvent entreprendre un chemin de croissance selon leurs aptitudes et leur potentiel, un chemin évolutif qui leur donne de nouvelles perspectives.
 
Depuis le 5 octobre 2020, « Casa di Benedetta » a ouvert ses portes en accueillant un maximum de douze mineurs en situation de précarité et confiés par les services sociaux. La communauté est gérée par le Centre de Solidarité de la Ville de Reggio Calabre.
 
Le but de cette maison ne se limite pas seulement à l'envie de donner un toit, un repas chaud et un lit pour dormir, mais qu'elle soit le lieu où les rêves se réalisent, grâce à l'engagement des membres, des Pères montfortains, des fondations, des associations, des bénévoles et des simples citoyens. Parfois, les conditions de vie difficiles et les situations de marginalisation privent les enfants même du rêve, de cette capacité à planer parmi les fantasmes pour imaginer un avenir meilleur : c'est pour eux que les membres de l'Association Abakhi, appuyés par les Pères Montfortains s'engagent au quotidien en mettant à disposition toutes les forces et énergies pour que, pas à pas, nous puissions réaliser une nouvelle dimension riche d'humanité, de solidarité et de fraternité, sans barrières ni conditionnements préjudiciables.
 
« Casa di Benedetta » est un point de référence pour de nombreuses réalités de la ville et se configure dans le paysage social de Reggio Calabre comme un symbole d'acceptation des fragilités et de dévouement de la part des bénévoles qui soutiennent l'équipe éducative dans les activités quotidiennes. Dans un contexte de plus en plus varié et difficile, nous travaillons chaque jour avec joie pour chaque objectif qui, jour après jour, rend toujours tangible et concrète la réalisation de parcours sains et rééducatifs pour les mineurs hôtes de la structure.
 
Grâce à l'enthousiasme, au partage du projet et à sa portée émotionnelle, symbolique mais aussi révolutionnaire en termes d'action, des groupes de volontaires, venant de toute l'Italie, ont voulu rencontrer l'Association afin d'écouter son histoire, le projet, les expériences, pour connaître personnellement la maison et apporter une contribution à travers, par exemple, un petit entretien et un soin du potager. En effet, la maison est équipée de grands espaces intérieurs et extérieurs, grâce auxquels il a été possible de démarrer des ateliers récréatifs et de formation, tels que :
  • Atelier d'art, dans lequel des mineurs sous la direction de l'artiste Roberta Cuzzola ont créé deux peintures murales et une mosaïque le long des murs intérieurs de la structure.
  • Atelier de jardinage, dans lequel les mineurs, avec le soutien de l'expert Paolo Palamara, ont cultivé, soigné et récolté des fruits et légumes.
  • Atelier de formation de pizzaïolo, activité dans laquelle les mineurs encadrés par un maître pizzaïolo apprendront les techniques et les secrets de cet ancien métier.
  • Un autre moment formateur important est celui du cours pour préparer la glace, qui se déroule à l'extérieur de la structure et notamment dans un laboratoire pâtissier renommé au cœur de la ville.
 
En outre, un élément fondamental pour la vie présente et future des mineurs est sans aucun doute l'éducation scolaire ; en fait, les enfants ont été insérés ou réinsérés dans le contexte. Les mineurs sont suivis et accompagnés au quotidien dans leur formation culturelle, par l'équipe éducative et par des bénévoles du Service Civil.
 
La structure, consciente de la valeur éducative et sociale, a également promu des activités de formation extrascolaires selon les inclinations personnelles en les insérant dans des groupes associatifs, tels que des groupes scouts et des clubs sportifs. Dans cette dimension, le symbolique et le plan opérationnel se mélangent et le projet est signe de changement mais surtout d'amour pour les garçons : c'est précisément la raison pour laquelle la structure porte le nom de « Maison de Benedetta », une très jeune fille de Reggio Calabre qui est décédée il y a quelques années pour une leucémie et ses parents ont créé en sa mémoire la fondation « Benedetta sia la Vita » qui a décidé de s'investir dans notre projet d'une manière indescriptible et extraordinaire.
 
« Casa di Benedetta » est notre façon de conserver l'humanité, d'accueillir l'humanité, la plus fragile, la plus sans défense, et de nous sauver ensemble. Une maison pour accueillir des enfants et des jeunes en situation difficile, pour entamer avec eux des parcours de formation et d'insertion, leur redonnant l'espoir d'un avenir meilleur. Une maison qui reflète le monde dans lequel nous voulons vivre : plein de vie, ouvert à la pluralité de chacun.
 
 
Alessandro Cartisano
Responsable










0
critiques
Retourner au contenu